Festival Hanami : lumière sur le cinéma japonais

Le 29 mars au Japon, le Hanami célèbre le début du printemps, la floraison des cerisiers. A cette date, à Paris, aura lieu un festival de cinéma japonais au cinéma Chaplin Saint-Lambert, établissement du XVe arrondissement.

Festival Hanami
Le Festival Hanami tend à promouvoir plusieurs genres caractéristiques du cinéma japonais : un film d'animation, un film d'auteur et un film d'horreur. Cette programmation s'adresse à tous les âges, aux curieux comme aux passionnés. Chaque projection sera introduite par un spécialiste et commentée avec le public ; cette démarche valorise ainsi un art cinématographique riche d'enseignements par la sémiologie et d'Histoire.
A lire aussi : Une Année Japonaise, de Matthieu Pinon (Ynnis Editions)
Le cinématographe est introduit au Japon en 1897 par deux opérateurs des frères Lumière. D'abord méconnu du public français à ses débuts malgré l'immense succès des théâtres Kabuki, c'est dans les années 1950 que le cinéma japonais connaît son âge d'or. Les cinéastes Kenji Mizoguchi et Akira Kurosawa sont plusieurs fois récompensés au Festival de Cannes et leurs œuvres sont encensées par la critique des Cahiers du Cinéma. L'esthétique et la beauté de la mise en scène ainsi que la poésie qui règne au sein du cinéma japonais ont marqué l'Histoire du cinéma, et ont inspiré les plus grands, comme François Truffaut, Jean Luc Godard, Quentin Tarantino ou encore Martin Scorsese.

Programmation détaillée

9 h 30 – 11 h 00 : MON VOISIN TOTORO, de Hayao Miyazaki
Séance pour les scolaires
Introduction par Marie Pruvost-Delaspre, docteure en études cinématographiques
Débat animé par notre équipe

14 h 00 – 16 h 30 : MON VOISIN TOTORO, de Hayao Miyazaki
Séance pour les scolaires
Introduction par Marie Pruvost-Delaspre, docteure en études cinématographiques
Atelier d’origami par Michel Charbonnier, spécialiste de l’art de l’origami

18 h 00 – 20 h 30 : STILL THE WATER, de Naomi Kawase
Introduction et débat avec Pascal Alex Vincent, réalisateur et enseignant

20 h 30 – 21 h 15 : Dégustation de mets japonais

21 h 15 – 23 h 45 : KAIRO, de Kiyoshi Kurosawa
Introduction et débat avec Stéphane du Mesnildot, journaliste et enseignant

Intervenants

Michel Charbonnier

Spécialiste de l’art de l’origami, Michel Charbonnier initiera le public à cette pratique ancestrale japonaise qui consiste à plier une feuille de papier de manière à faire naître des formes, des personnages ou encore des animaux… sans la couper.

Junku - Librairie

Librairie japonaise située dans le 1er arrondissement de Paris, ouverte depuis 1977, Junku fait partie des librairies incontournables spécialisées dans l’art japonais et s’est avérée être un facteur important quant à la transmission de la culture japonaise en France. Véritable moteur de diffusion de magazines, d’ouvrages jeunesse, de mangas et BD, ainsi que d’ouvrages plus pointus, Junku ravit les japonais, les passionnés et les intéressés. Nos intervenants ont pris soin de sélectionner quelques ouvrages qui seront en vente tout au long de la journée, dans le hall du cinéma Chaplin Saint-Lambert, afin que les spectateurs emportent un prolongement des sujets débattus. Informations pratiques : 18 rue des Pyramides 75001 – 01 42 60 89 12.

Marie Pruvost-Delaspre

Docteure en études cinématographiques, elle enseigne à l'Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3. En 2014, elle réalise une thèse sur l'histoire de l'animation japonaise. Elle est l’auteure de l’Animation japonaise en France, Éd. L’Harmattan (2016), et Archives et acteurs du cinéma japonais en France, Éd. L’Harmattan (2014).

Pascal Alex Vincent

Après des études de lettres et d'histoire du cinéma à l'Université de la Sorbonne-Nouvelle Paris 3, où il assure aujourd’hui des cours d’Histoire du cinéma japonais, Pascal-Alex Vincent se consacre à la distribution du cinéma japonais classique. Pendant près de 10 ans, il va ainsi participer à la diffusion en France des films de Mizoguchi, Ozu, Kurosawa, Naruse, Ichikawa, et bien d'autres. En 2008, Pascal-Alex Vincent réalise Donne-moi La Main, son premier long métrage.

Stéphane du Mesnildot

Journaliste aux Cahiers du cinéma, il est enseignant à l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, comme Fantômes du cinéma japonais :
 Les métamorphoses de Sadako,
Éd. Rouge Profond (2011), et Le Miroir obscur : Une histoire du cinéma des vampires, Éd. Rouge Profond (2013).

Ateliers

Origami

L’origami consiste à créer des formes spécifiques (personnages et animaux) au moyen d’une feuille de papier sans la découper. Véritable art du pliage et pratique japonaise ancestrale, un temps sera
spécialement consacré à l’origami, notamment après la séance du film d’animation japonais Mon Voisin Totoro. Cet atelier réalisé par Michel Charbonnier est gratuit, destiné aux petits et grands, et se fait sur inscription (le nombre de personnes pouvant être accueillis étant limité à 25).

Dégustation

Le Japon possède une cuisine tout à fait particulière : makis, mochis ou encore thé vert Sencha, ces trois éléments culinaires seront mis à l’honneur lors du Festival Hanami, entre la séance du film d’auteur et celle du film d’horreur. Tandis que cette dégustation sera un prolongement de Still the water, elle constituera un avant-goût de Kairo.

Informations pratiques

Rendez-vous le 29 mars 2017 au Cinéma Chaplin Saint-Lambert, 6 rue Peclet 75015 Paris (Métro Vaugirard - ligne 12).

Facebook : https://www.facebook.com/events/1806629869662182/
Réservation : www.lescinemaschaplin.fr - 01 42 50 23 32

Tarifs des séances : 7€ Plein tarif, 5€ Tarif étudiant (justificatif obligatoire), 4,50€ Tarif enfant (-15 ans)
Atelier d'origami - gratuit
Dégustation - gratuit

Partager

A lire également

Suivant
« Précédent
Précédent
Suivant »

Réagissez à l'actualité