Deadgirl, un premier film indépendant aux limites de la morale

Saw, en son temps, avait marqué le cinéma d'épouvante avec des séquences cruelles à souhait qui ont fait frissoner d'effroi le public de la planète. Funny Games US, le remake d'un film d'horreur autrichien, testait la résistance des spectateurs face au sadisme et à la violence gratuite.
Et voici Deadgirl, un film indépendant de Marcel Sarmiento et Gadi Harel qui brise de nouveaux tabous à la limite de la morale humaine. Deux jeunes gens découvrent dans une pièce sombre un cadavre de jeune femme nue et enchaînée, entouré de film plastique. Comment vont-ils réagir face à cette macabre apparition ? Sauront-ils réprimer leurs plus vils instincts face à cette situation et leur amitié y survivra-t-elle ? Tel est le pitch de cette production crue et osée au rendu visuel glauque à souhait, mais dont la date de sortie n'est pas encore connue. Teaser et infos sur le site officiel.
Preview sur DVDrama.

Partager

A lire également

Suivant
« Précédent
Précédent
Suivant »

Réagissez à l'actualité